Comprendre les propositions

15 propositions pour changer la vie des personnes diabétiques

C’est à partir du concept de « la médecine fondée sur l’humanisme » que la Fédération a élaboré ses 15 propositions déclinées en 58 actions qui vont se dérouler pendant les mois et années à venir et dont certaines sont déjà initiées.

Ces propositions s’articulent autour de grandes thématiques sur lesquelles vous avez pu vous exprimer lors de la concertation menée de novembre 2017 à novembre 2018, comme par exemple :

  • L’offre de soins qui vous est proposée : comment vous la rendre plus accessible, plus efficace ?
  • Quelles sont les solutions à mettre en place pour vous apporter un accompagnement qui vous aide à mieux vivre avec le diabète ?
  • Votre vie quotidienne avec le diabète, notamment au travail
  • La démocratie sanitaire ou comment faire en sorte que votre voix soit mieux entendue

La médecine fondée sur l’humanisme

Bâtir un système de santé plus respectueux des personnes en fondant la médecine sur l’humanisme.

Humanisme, humain, humanité. Ces termes sonnent comme une évidence pour synthétiser les résultats de la concertation des États Généraux du Diabète et des Diabétiques, à partir des mots des patients et de leurs proches, puis ceux des institutions et des professionnels de santé… Ce sont des ressentis et des besoins universels et humains.

Pour la Fédération, la notion d’humanisme doit se diffuser dans toutes les pratiques, dans toutes les relations (patient/soignant, soignant/soignant) où la prise en compte de la personne humaine, dans toute sa globalité, occupe un rôle central.

Le concept de médecine fondée sur l’humanisme vient compléter celui de la médecine fondée sur les preuves, pour aller au-delà de la conception clinique, scientifique de la médecine telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui.

La Fédération : innovante et militante

Notre démarche s’inscrit pleinement dans la stratégie de transformation de notre système de santé présentée par le Président de la République le 18 septembre 2018 lors de son discours sur « ma santé 2022 ». Le diabète y a été cité à deux reprises. « Un patient qui souffre de diabète doit avoir autour de lui une petite équipe avec son généraliste, son endocrinologue, son diététicien, son infirmière, son podologue, son ophtalmologue… C’est cette équipe qui doit partager l’information en temps réel, permettre l’optimisation du soin pour pouvoir l’accompagner et vivre dans les meilleures conditions. »

Avec cette ambition, nous démontrons au quotidien au travers des Etats Généraux que nous nous donnons aujourd’hui les moyens d’être une association innovante et militante pour changer la vie des personnes diabétiques. C’est ce que nous continuerons à mettre en pratique pour tous, quel que soit le type de diabète, l’âge, le sexe, le métier, le vécu, la provenance géographique, les moyens financiers,…

Pour en savoir plus :

Votre voix a été entendue, retrouvez comment :
6 difficultés de la vie avec un diabète et comment les Etats généraux se proposent de les résoudre.

Vous vous posez encore des questions sur les Etats Généraux du Diabète et des Diabétiques ? Des réponses pour vous éclairer dans notre FAQ.
Foire aux questions